Marathon de Toulouse 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marathon de Toulouse 2015

Message par François le Mar 10 Nov - 10:06

VOICI LE RÉCIT FAIT PAR OLIVIER L. RÉCUPÉRÉ SUR LE SITE DES BIPÈDES

Traditionnellement fin octobre deux événements se produisent, le premier est le passage à l'heure d'hiver, et le second c'est le marathon de Toulouse là où va se finaliser la longue préparation des Bipèdes. Et cette année encore, les Bipèdes n'échappent pas à la tradition. Pour certains d'entre eux c'est la première fois qu'ils se trouvent devant l'inconnu des 42,195 km et à cela je ne peux que leur conseiller de vivre ce moment intensément comme un bonheur qui se produit ce jour là. Pour les autres l'expérience parlera, soit elle fut négative et ils tâcheront de corriger, soit elle fut positive et ils creuseront encore plus loin leurs objectifs, mais quelque soit le résultat de chacun, demain sera une journée intense à vivre. Et pour ceux ou celles qui veulent un jour venir tester cette distance je ne peux que leur dire que lorsqu'on devient marathonien on y revient toujours. Alors demain Myriam, David et David, Thierry, Fabien, Sébastien, Farid, François et Manuel, je suis sur que tous les Bipèdes seront derrière vous !!!!!!!
avatar
François
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marathon de Toulouse 2015

Message par François le Mar 10 Nov - 10:06

VOICI LE RÉCIT FAIT PAR DAVID L. RÉCUPÉRÉ SUR LE SITE DES BIPÈDES

Bonjour à tous. Cette journée est à marquer d'une pierre blanche...Pour mon premier marathon, je pense m'être régalé. Les premiers pas étaient synonymes d'impatience. Les premiers kilomètres enfournés à une allure un peu plus rapide que prévue, je devais faire attention à ne pas me griller...Tous les 5 km, une pâte de fruits, tous les 2,5km deux gorgées d'eau, ça aide à faire passer le sucre et ça hydrate, afin d'éviter une crampe qui serait malvenue...Au semi les sensations étaient bonnes, ça roulait bien. J'ai beaucoup pensé à Olivier durant le parcours, "utilise tes bras David, ça relance tout". Et c'est vrai, la foulée, la cadence, tout y est. Il ne restait plus qu'à adapter le souffle. Finalement, c'est au 38ème km que les mollets et les cuisses m'ont dit "ça devient dur!". J'ai donc fini sur le rythme prévu avec un certain soulagement que ça se termine.
Je remercie tous ceux qui m'ont prodigués de nombreux conseils comme Pierre, Emanuel, Olivier bien évidemment...et pleins d'autres Irréductibles...Tous les encouragements le long du parcours m'ont fait hyper plaisir, tout comme les petites mains des enfants qui se tendaient sur mon passage pour faire une petite tape. Sans oublier ma famille, mes collègues relayeurs et ceux qui acclamaient le long du parcours. Les prénoms sur les dossards, c'est juste super sympa. On l'impression que tout le monde nous connaît. Je souhaite à chacun de vivre une telle journée...Bon, ceci dit, j'ai fini dans un bain chaud avec des essences de baies de genièvre pour me relaxer...Voilà. A la prochaine.
avatar
François
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marathon de Toulouse 2015

Message par François le Mar 10 Nov - 10:09

VOICI LE RÉCIT FAIT PAR MYRIAM RÉCUPÉRÉ SUR LE SITE DES BIPÈDES

1er marathon pour moi, qui etait mon objectif pour marquer ma 1ere année de course à pied.J ai des grosses contraintes horaires qui m obligent à m entrainer à des horaires peu communs..mais il faut bien tout concilier si l'on veut réussir. Mais même si ce n'est pas toujours facile d'arriver à trouver le temps qu'il faut, j 'ai la chance d'être bien entourée à distance, et ça c'est très important. Il y a l équipe des bipèdes toujours aussi sympathique!! j ai aussi la chance de connaître Didier Rousset, un athlète comme on rêverait de l être et une mine de connaissances et compétences dans ce sport, en plus d'un personnage très sympathique, qui m a accompagné en course, ce qui m a beaucoup aidée.J'ai enchaîné pas mal de compétitions, car j adore ça.. Apres 42'34" au 10km de Colomiers, j'ai enchaîné le semi de Toulouse 1h37' ( hyper déçue,jamais osé me lâcher), le semi de Tournefeuille 1h33' ( mieux), le 10km de Rieumes 41'45 (déçue, j aurais pu faire mieux, mal géré). Enfin le marathon, l'occasion aussi pour moi de croiser de talentueux coureurs et amis qui ne viennent pas souvent dans la région. Je suis partie comme un métronome en 4'30 du km1 au km40. Je visais le 10 en 45' et le semi 1h35', impec, et excellentes sensations. Il y a beaucoup d encouragements c est sympa! On traverse les grands boulevards, beaucoup de foule du bruit! je reconnais Christian Legendre, ça fait tres plaisir! Au km40,4 , un certain ras le bol, je suis trempée de m être arrosée, je colle, j ai faim.. je ralentis, un peu marre en fait...et puis déjà l arrivée, ouf j ai pu faire la partie que je préfère dans les courses, un sprint à l arrivée! 3h14' , je suis contente et retrouve mes amis avec grand plaisir !! et nous passerons une journée formidable. Bravo aux bipèdes! ceux que j ai vu et félicité mais aussi ceux que je n ai pas vu car la foule etait très dense! Félicitations les marathoniens! bravo à tous! quand à moi 10,2km ce matin, les jambes ça va, déjà hâte de la suite...
avatar
François
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marathon de Toulouse 2015

Message par François le Mar 10 Nov - 10:09

Ce 4ème marathon pour moi a bien evidemment commencé par une longue péparation dès cet été.
Paradoxalement, je n'arrivais pas à me fixer d'objectif tant j'étais satisfait de mon temps (3h13) et surtout de mes sensations lors de celui de l'année dernière.
J'ai donc préparé cette course un peu dans l'inconnu, avec de mauvaises sensations en plus.
Petit à petit, au fil des séances et aussi des courses préparatoires, la forme est revenue et l'objectif s'est affiné : ça sera moins de 3h10 et pourquoi pas moins de 3h05 !
Je crois pouvoir dire avec un peu de recul que la prépa a été bonne dans l'ensemble, même si le dernier mois a été moins facile à gérer avec le boulot. J'ai aussi eu du mal à aborder les 15 derniers jours,
partagé entre volonté de me reposer mais aussi d'entretenir de bonnes sensations.
Lors de cette prépa donc et pour la première fois, je me suis aligné sur un semi (à Tournefeuille) pour peaufiner mon allure.
Cette course a été une excellente surprise avec un bon temps mais surtout de super sensations. Ce chrono de 1h24 a été un coup de boost pour la confiance mais aussi un petit coup de "pression".
Et si je me prenais à rêver des 3h00 sur marathon ? Je sais ce que représente cette barre "mythique", je me suis même trouvé un peu présomptueux de viser si haut...
Bref , à l'issu de ce semi, je savais ce que j'allais faire : suivre les meneurs d'allure "3h" et tenir le plus longtemps possible...
Cette année, les conditions de course furent idéales : pas un pet de vent, température agréable.
Je me suis donc placé au départ bien calé derrière les deux meneurs 3h avec la ferme intention de les suivre comme leur ombre...
Les kilomètres passent, l'allure reste régulière: environ 14kms/h. Mais je ne me sens pas complètement relaché et lors du passage au semi en 1h30, mes pensées oscillent entre confiance et doute.
Comme l'année dernière, je pense avoir bien géré les ravito avec une hydratation régulière, une alimentation basée sur des gels et cette année en plus des pastilles de sels pour prévenir les crampes.
Sur le parcours, beaucoup de monde, beaucoup d'ambiance. Le groupe avec pour objectif 3h00 reste assez compact jusqu'au semi puis se morcelle peu à peu.
Je surveille ma montre, je trouve que les meneurs sont un ton en dessous, je décide de maintenir le 14kms/h et précède les meneurs de quelques hectomètres.
Jusqu'au 30 ème kilomètre, je suis encore dans les temps. Petit à petit, insensiblement et sans que j'ai la moindre possibilité d'agir, je sens que la fatigue s'installe, des petits signaux d'alerte s'allument un peu partout : le cardio, les muscles, les tendons, l’énergie qui me fait avancer est en train de me quitter.
Je m'accroche et suis déjà en train de courir au mental, vers le 35ème. Le fait de doubler de bons coureurs et coureuses que je reconnais me booste un peu.
J'essaie de m'accrocher jusqu'à "Jeannne d'arc": je veux passer ce cap avec mon allure...mais...
Les deux meneurs 3h me doublent à un très bon rythme, au delà de 14kms/h, c'est sûr !
Je prends un gros coup de bambou et là ça devient très difficile. Je vois avec mes yeux mon objectif s'éloigner et aussi près de l'arrivée, ça fait encore plus mal.
A partir de ce moment là, ma vitesse et mon moral ne cesseront de baisser jusqu'à l'arrivée.
J'en ai encore fait le constat : quand la tête lâche, le corps rend les armes aussi : les crampes arrivent, j'ai envie de m'arrêter et de dormir !
Mes proches sont là et m'aident à tenir. Je suis quand même obligé de m'arrêter dans le dernier kilo pour m'étirer , tétanisé par des crampes.
Je vois que je passe la ligne en moins de 3h05 avec l'impression d'avoir sauvé les meubles mais donc avec une grosse déception.
Je me sens vidé après la ligne, le type de fatigue indescriptible que j'avais connu lors de mon premier marathon.
Je suis abattu : tous ces efforts, ce combat, ces souffrances pour venir "mourir" à quelques minutes de quelque chose d'énorme...
Heureusement, je réussi à relativiser peu à peu, avec l'aide de mes proches qui m'entourent et me soutiennent.
Quelques heures après l’arrivée, je comprends que cette année, il va falloir renoncer aux escaliers pendant quelques jours : grosses tendinites rotuliennes et au niveau achilléen. J’ai même réussi à en chopper une à l’épaule ( !).
Dans les jours qui viennent, je vais prendre le temps d’analyser un peu plus ma course et ma prépa et devinez qui, j’y retournerai l’année prochaine ! L’objectif est déjà fixé et mon petit doigt de dit que le parcours va changer un peu pour la dixième édition…
Je félicite tous les bipèdes qui se sont battus pour ramener de très beaux chronos !
Je remercie les coaches pour leurs nombreux conseils.
Allez je vous laisse avec une citation d’Emil Zatopek : « Si tu veux courir, cours un kilomètre. Si tu veux changer ta vie, cours un marathon »
avatar
François
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marathon de Toulouse 2015

Message par François le Mar 10 Nov - 10:10

VOICI LE RÉCIT FAIT PAR FARID RÉCUPÉRÉ SUR LE SITE DES BIPÈDES

Bonjour à tous.
1er récit et 2eme marathon pour moi. Tout a commencé il y a 2 ans lors de mon 1er marathon terminé après 4h50 dont 1h30 de crampes et d'envie d'arrêter !!!! Ce 1er marathon m'a appris que la course à pied n'est pas qu'un sport individuel en effet au km 30 lorsque j'étais envahi par les crampes Olivier "the coach" m'a rejoint et m'a littéralement interdit d'abandonner !!! Il aurait pu finir 20min plus tôt mais il a préféré finir avec moi donc même si sportivement j'en ai ch... comme jamais, humainement je n'oublierai jamais le coup de main d'Olivier ce jour là. Bref 2 piges après i'm back !!!! Mon objectif était très simple finir dans de bonnes conditions et surtout conjurer la malédiction de ce premier marathon même si j'ai fais 1h34 sur semi cette année je préfère rester cool et puis après avoir passé les 4 dernières semaines de ma préparation à ne faire que 4 ou 5 sorties à cause d'une forte douleur au tendon d'Achille je ne me faisais pas trop d'illusions j'ai même pas mal hésité à m'inscrire sur les conseils de mon docteur. Me voilà au départ et s'en même m'en rendre compte je suis dans le sas des 3h du coup j'ai fait une petite photo histoire de me la peter ! Tout au long dès km je me régule à 11km/h même si naturellement je déroule parfois jusqu'à 12,5km/h, tous les 10km j'envoie une photo à ma femme et mon fils qui n'ont pas pu venir m'encourager. Arrivé au 30eme je me sens bien là où il y a 2 ans j'ai cru "mourir" étant un peu parano je me dis que c'est trop beau pour ne pas arrivé de nouveau du coup je lève le pied et attend "mon heure" ! Je double Thierry sur la fin du parcours puis arrive au jardin des plantes et la de jolies crampes arrivent mais pas de panique j'entend the coach me dire comme il y a 2 ans " il est interdit d'arrêter donc marche un peu et ça va passer" et effectivement ça passe, seul "hic"les pointes au tendon d'Achille qui deviennent de plus en plus aigus. Je finis en moins de 4h alors je sais que c'est pas énorme mais j'ai vraiment apprécié courir ces 4h du début à la fin et ça c'est très important pour moi. Vivement le prochain marathon car j'ai l'impression d'en avoir gardé pas mal sous la pédale. Félicitations à tous pour vos chronos énormes !
avatar
François
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marathon de Toulouse 2015

Message par François le Mar 10 Nov - 10:10

VOICI LE RÉCIT FAIT PAR THIERRY RÉCUPÉRÉ SUR LE SITE DES BIPÈDES

Et de trois...
Troisième marathon et troisième nouvelle expérience! Mon premier c'était la découverte, un vrai bonheur! Mon second j'ai connu la douleur sur 15 km.
Pour mon troisième je voulais absolument finir en dessous des 4:00. ! Je vais donc retenir mon temps réel à 3:59:50 au lieu du 4:00:39 officiel. Pour mon moral c'est mieux!
Le marathon c'est d'abord la préparation. Sur les conseils de notre mentor en marathon, Jean-Michel, j'ai travaillé énormément sur la distance environ 80km par semaines.

Mais il me faudra encore travailler pour espérer améliorer mon temps ! Jusqu'au 30km j'ai réussi à respecter les temps de passage pour les 3:45 ( mon objectif pour ce marathon!). Ensuite progressivement j'ai perdu de la puissance. Les deux gels que j'ai pris m'ont mis le bide en vrac ! Plus jamais je n'en reprendrai ! Vers le 40eme j'ai réussi à reprendre un peu de puissance pour espérer finir en moins de 4:00.

Je retiendrai de ce marathon tout d'abord la préparation qui m'a permis de battre tous mes records perso sur 10, semi et marathon. Ensuite les encouragements des bipèdes que j'ai croisé lors de mes sorties. Enfin, les belles sorties avec Benoit, Olivier, Farid, Christophe,...

Enfin, un grand merci à nos coaches d'avoir eu l'idée un jour de créer les Irréductibles Bipèdes sans qui je crois que je n'aurais jamais fait de marathon...

Un très grands bravo aux autres bipèdes pour leurs temps incroyables....
avatar
François
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marathon de Toulouse 2015

Message par François le Mar 10 Nov - 10:17

Voici une petite vidéo glanée sur le site "running mag"...

avatar
François
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marathon de Toulouse 2015

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum