10 km, semi et marathon de Toulouse, dimanche 23 octobre 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

10 km, semi et marathon de Toulouse, dimanche 23 octobre 2016

Message par François le Mar 11 Oct - 10:17

A moins de 15 jours du jour J, il est temps d'ouvrir un nouveau sujet !

Pour son 10ème anniversaire, le Marathon Toulouse Métropole vous propose 2 nouvelles courses !
Les organisateurs ont souhaité cette année ouvrir un semi-marathon et un 10 km le même jour que le Marathon de Toulouse Métropole.
Ces 2 courses auront des départs identiques sur le Pont Pierre de Coubertin et des arrivées sur la Place du Capitole mais seront lancées à des heures différées.
Le départ des courses : rendez-vous Pont Pierre de Coubertin
* 10 KM : 8h30
* Semi-Marathon : 8h40
* Marathon Handisports : 9h25
* Marathon Open : 9h30
* Marathon Relais : 10h45
Attention, l’ensemble des dossards, toutes compétitions confondues, sera à retirer sur le village du Marathon de Toulouse le vendredi 21 octobre de 10h à 19h et le samedi 22 octobre de 09h à 19h. Il faudra se munir de sa confirmation d’inscription et de sa pièce d’identité + de son certificat médical en bonne et due forme (ou licence) si ce dernier n’a pas été téléchargé en ligne précédemment.
Votre dossard pourra toutefois être retiré par un tiers à condition que ce dernier présente une procuration en votre nom accompagnée de la copie de votre pièce d’identité.

Le parcours du 10 km:
https://www.marathon-toulousemetropole.fr/data/img/editorfiles/Parcours%2010Km(1).pdf

Le parcours du semi marathon :
https://www.marathon-toulousemetropole.fr/data/img/editorfiles/Parcours%20Semi.pdf

Le parcours du marathon (et du relai):
http://www.marathon-toulousemetropole.fr/data/img/editorfiles/Parcours%20Marathon%20Seul.pdf

Il va y avoir de nombreux bipèdes sur les différents parcours avec des objectifs à atteindre...
N'hésitez pas à partager ici votre ressenti d'avant et d'après course !!


avatar
François
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 km, semi et marathon de Toulouse, dimanche 23 octobre 2016

Message par Stéphane B. le Jeu 13 Oct - 19:06

Mon ressenti d'avant course est qu'on est à 10 jours de la course, que je ne me sens pas prêt et que je suis malade. Crying or Very sad
Mon dernier semi à Tournefeuille ne s'est pas déroulé comme prévu malgré le respect du chrono fixé de 1H56 à allure marathon. Neutral
J'ai eu les jambes lourdes à partir du 13ème km comme quand j'ai fait la sortie de 30 mais cela m'était arrivé au 23ème (cette fois là, j'étais parti trop vite puisque j'avais fait le semi en 1H47)
Alors que tout le reste allait bien, pieds, mollets, genoux, ventre, respiration, alimentation et hydratation.
Donc je psychote de pas y arriver ou que ces cuisses lourdes arrivent trop tôt sur le parcours.
Comme m'a dit Xavier, ça devait être un jour sans.
De plus, là, je suis malade (sinusite/rhino/bronchite) donc sous médocs pendant 10 jours. Si je subis un contrôle anti-dopage, je vais être ultra-positif Laughing
J'ai une patate d'enfer, sans doute augmentée par les corticoïdes, mais j'ai pas de jambes (j'ai mal aux cuisses au bout de 30 marches d'escaliers).
Donc je ne me fixe plus aucun objectif si ce n'est de finir ce marathon car cela serait trop rageant d'abandonner après 3 mois d'entrainement et un an de préparation au total.
Je souhaite et pense que l'excitation du jour de la course et de mon premier marathon me boosteront le jour J
Voilà pour le moment Smile
Force et Honneur à toutes et tous Wink
avatar
Stéphane B.

Messages : 35
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 37
Localisation : Roquefort sur Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 km, semi et marathon de Toulouse, dimanche 23 octobre 2016

Message par Stéphane B. le Lun 24 Oct - 9:42

Finisher de mon premier marathon Very Happy
Voilà c'est fait mais ce fût dur  Sad

Après une nuit de sommeil plus courte que d'habitude mais correcte, nous arrivons sur place avec Patrice, Benoit et Jérémy.
Et là, le vent nous attends.
On se dit qu'on va en prendre plein la feuille pendant une bonne partie du parcours.
En attendant notre tour, nous assistons au départ du 10 puis du semi. Après quoi, nous descendons sous le pont.
Là, je croise Christian qui semble confiant, Thierry dans le même esprit et Myriam qui elle me dit ne pas avoir le mental.
De mon côté, je suis bien mentalement, j'ai pas trop la pression de l'évènement, je réalise d'ailleurs pas trop être au départ de mon premier marathon.
Nous montons au départ et je me place juste avant les ballons du 4H00.

Bang, le starter est donné, nous partons sans trop d'attente (merci le pont à 4 voies).
Thierry me rejoins très vite, nous restons ensemble sur les 2 premiers kilo à 10km/h, les ballons du 4H00 nous dépassent.
Nous les accrochons et constatons qu'ils mènent une allure rapide pour 4H00 (5,20-5,30 min/km Shocked )
Puis petit à petit Thierry me distance mais je le vois devant moi à quelques mètres.

Au 5ème kilomètre, je commence à ressentir ce que je craignais.
Cette sensation de cuisses lourdes, en bois, que j'ai eu sur mes 2 dernières sorties. Cela m'inquiète car cela se déclare de plus en plus tôt.
Malgré cela, je garde un bon rythme et pour la première fois, je décide de courir sans me caler sur la montre. Je m'en sers juste d'indicateur pour mon allure et surtout mon rythme cardiaque.
Je passe le 10 puis le 20 dans le temps que je m'étais fixé.
Mais les cuisses me font de plus en plus mal et sont de plus en plus lourdes à lever. La fréquence cardiaque en atteste.

A partir du 25ème, cela se gâte. Je souffre tellement que je me sens obligé de marcher entre 100 et 200m tous les kilomètres.
D'autres concurrents autour de moi sont dans cet état.
On se motive d'ailleurs entre nous pour se faire repartir puis finalement on fait tous pareil, on marche-on trottine-on marche-on trottine...

A partir du 32, Martine, Céline et Déborah m'encourage à fond. Je leur dit que je suis mort depuis le 5ème kilo Neutral
Céline fait quelques mètres avec moi pour me motiver et me dire que Julie m'attend à l'arrivée Very Happy
A partir de là, je décompte les kilomètres pour me motiver.
Allez plus que 10km! Allez plus que 9km! Allez plus que 8km! ...

Au 38ème, je me force à ne plus marcher et finir les 4 derniers en trottinant/courant.

Arrive le dernier kilomètre avec les spectateurs de plus en plus nombreux qui nous encourage en voyant qu'on souffre. Les encouragements par nos prénoms remotivent même si on cherche qui nous appelle Smile
Puis on tourne vers le square et la place du Capitole.
Je vois Julie et arrive à monter un peu les genoux.
Un dernier sprint et l'arche est franchie Very Happy

Je suis cuit, j'ai du mal à marché, je n'ai pas faim, juste soif.
J'ai envie de me poser mais je sais pas si j'arriverai à me relever.
J'attends Patrice, Benoit qui arrivent quelques minutes après moi.
On va aux nouvelles de Jérémy, on a peur qu'il est abandonné.
Finalement, on nous signale qu'il vient de passer le 41.
On se positionne pour l'encourager.
On est content d'être arrivé au bout mais personnellement je ne réalise pas ce que je viens de faire. Je suis trop épuisé pour ça.
Si Julie n'avait pas été à l'arrivée à m'attendre et sans les encouragements des spectateurs et des bipèdes présent, j'aurai très certainement jeter l'éponge tant j'ai souffert.

Aujourd'hui, je réalise que j'ai fait quand même un marathon avec un tracé pas simple et des conditions pas évidentes. Je suis loin du temps dont je rêvais (3H55)
Mais je l'ai fait Very Happy
Un an après avoir commencer à courir et après 15 ans sans réelle activité sportive en dehors du ski alpin, je suis finalement fier de moi et de mon parcours.

Alors évidemment un grand merci aux coachs Olivier, Jacques, Manu, Thierry, aux Bipèdes, à Xavier pour ces conseils, aux Incorrigibles Bipèdes (Matthieu, Céline, Martine, Sandrine, Pascale) et une énorme merci à ma chérie Julie qui m'a supporté et encouragé tout au long de ma préparation Very Happy

Je ne sais pas si j'en referai un plus tard car je n'ai pas réellement profité de l'évènement et que c'est dur entre la prépa longue et la course en elle-même.
Puis il va falloir que je comprenne ce problème de cuisses lors des prochaines sorties dominicales et voir si ça vient de ma préparation ou autre.

Mais c'est un dépassement de soi et c'est peut-être ça la finalité d'un marathon.
Voir de quoi on est capable et jusqu'où on peut aller avec le mental  Smile


Dernière édition par Stéphane B. le Mar 25 Oct - 11:50, édité 1 fois
avatar
Stéphane B.

Messages : 35
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 37
Localisation : Roquefort sur Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Marathon de Toulouse 2016

Message par cricri le Lun 24 Oct - 11:08

Que dire , premier Marathon,premier échec, 1ère désillusion, du gachis quoi  !! . Pourtant j'étais venu avec un moteur bien gonflé (sur gonflé peut être !   ), la carrosserie était refait à neuf, j'ai pris assez de carburant plus de 3 Litres de boisson pendant la course, mais jamais j'aurais pu penser que les pneus étaient si important, et c'est cela qui m'a fait défaut   .
Premier 10Km en 42min22, ensuite le semi, juste en embuscade derrière François en 1H31, et puis ensuite vers le 25 ième Kms je crois, les ennuis commencent   (François lui, avait déjà mis le turbo je le voyais plus), des crampes aux mollets à répétitions se manifestent ce qui m'oblige à m'arrêter minimum une trentaine de fois pour soit marcher, soit faire des étirements, sans compter les adducteurs qui eux aussi me font défaut et me tétanise la cuisse et me donne des douleurs atroces. Malgré les encouragements des coureurs et des spectateurs, je ne pouvais plus avancer, tout juste du 9 à 10Km/h  sur certaines distances,je trotinnais, je marchais, je trotinnais, je marchais ... s'inscrire à un marathon pour faire ça, j'aurai préféré rester dans mon canapé   . L'envie n'y étais plus, 2 solutions: soit je forçais, et je me blesse (et ça il était hors de question, j'ai déjà donné et ça m'a servis de leçon, plus de 3 mois d'arrêt ), soit je continuais en roue libre pour terminer sans " pépins ", le choix était vite fait   . 
Mon objectif ( m'a aider à maintenir l'entrainement et la motivation ) de finir entre 3H15 et 3H30 était anéanti. Quand j'ai vu Myriam me dépasser comme un "bolide" elle me semblait encore fraîche et motivée, tandis que moi, je continuais à rouler avec " des pneus crevés " à l'agonie, j'ai fini au mental, car vraiment l'abandon était pas loin . Dommage tout cet investissement pour rien, vous regardez les autres vous dépassez, mais le corps disait non : " Je veux que tu fasses du surplace ", donc j'ai écouté mon corps, j'étais scotché au bitume, vous avez beau boire, manger, mais rien n'y fait, j'aurais du amener mon appareil photo, j'aurais eu tout mon temps pour en prendre, vu à la vitesse que je courais   .
Déçus, oui bien sûr, c'était la "cata", mais bon, la vie continue, ainsi que la course à pied, ça à eu le mérite de me faire perdre 5 kilos sans régime (que je vais vite reprendre ce soir)   . Je ne vous dis pas à la prochaine fois sur ce genre de distance, car ce matin j'ai pris un grand coup derrière la nuque, et je pense voir "les étoiles" pendant pas mal de temps. C'était une défaite inattendue, que j'oublierai pas . On dis souvent que le travail paye un jour ou l'autre , mais c'était pas mon cas ce matin .
Ce défi était douloureux, pénible, mais je suis allé au bout de moi même, voir qu'elle était ma capacité sur une longue distance, j'ai poussé mes limites comme j'ai pu, mais comme dis Olivier la course est quelquefois ingrat avec vous   . A nous de se relever pour être encore plus fort    . Et puis être en bonne  santé et bien plus important que le plaisir de courir . Félicitations pour  tous les bipèdes pour leur courses et leur chronos, même si je ne sais pas s'ils sont content ou pas de leurs résultats par rapport à leur objectifs .

" Ne dis jamais que tu ne vaux rien, car dans la plus sale des flaques, le ciel et le soleil     peut se réfléter. "  
avatar
cricri

Messages : 28
Date d'inscription : 11/11/2015
Localisation : cazères-sur-garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 km, semi et marathon de Toulouse, dimanche 23 octobre 2016

Message par Xavier T. le Lun 24 Oct - 16:04

Et du coup ton temps Christian?? Smile
avatar
Xavier T.

Messages : 21
Date d'inscription : 22/11/2015
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 km, semi et marathon de Toulouse, dimanche 23 octobre 2016

Message par Xavier T. le Lun 24 Oct - 16:09

Après faut pas se leurrer, un marathon avec objectif de temps adapté aux performances sur 10 ou semi, ca pique sévère !!
Y a plus de chance de craquer ou d'abandonner que de réussir.
C'est ce qui rend d'autant plus beau le succès quand il est au rendez-vous !
avatar
Xavier T.

Messages : 21
Date d'inscription : 22/11/2015
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 km, semi et marathon de Toulouse, dimanche 23 octobre 2016

Message par juliedup le Lun 24 Oct - 19:27

BRAVO AUX BIPEDES FINISHER,

Wahou, j ai pu assister à l'arrivée juste après le virage d'Alsace-lorraine, Les Bipèdes, vous nous avez donné des frissons.

Honnêtement Christian, je t ai vu arriver on pouvait voir tes mollets contracté de crampes et malgré cette douleur, tu as terminé je trouve que l effort mérite d'être plus que salué, plus de question de temps,de chrono, mais de mental et de dépassement, l'entrainement a payé.

Et Stéphane Bravo, bravo so fière de toi, après seulement une année de course se lancer dans une telle aventure, malgré les péripétie de la préparation, et la difficulté du parcours >>>VOUS ETES DES CHAMPIONS!!!!
Félicitations à Stéphane, Francois, Myriam, Thierry, Christian, Patrice,
avatar
juliedup

Messages : 11
Date d'inscription : 15/11/2015
Age : 32
Localisation : cazeres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 km, semi et marathon de Toulouse, dimanche 23 octobre 2016

Message par François le Lun 24 Oct - 21:55

Pour ma part cette année, je chassais à nouveau la barre des 3 heures après avoir échoué à 4 petites minutes l'année dernière...
Sur le papier, le parcours s'annonçait beaucoup plus sympa que les années précédentes : fini la virée au nord de Toulouse, longue traversée du désert... On aurait donc droit à plus de ville, plus d'encouragements ! cheers
Le vent, absent lors des années précédentes, a choisi de se réveiller au plus mauvais des moments, je pense qu'on en a tous souffert... Evil or Very Mad
Les jours précédents ce gros objectif de la saison sont toujours "animés" : on cherche à faire le plein de confiance, on essaie de chasser les doutes. L'entourage vit avec vous cette montée en pression...
Dès le départ, j'arrive à régler le moteur (hein Christian ? Wink ) sur une allure de 4'15" soit un peu plus de 14 km/h. J'appréhendais un peu les 15 premiers kilomètres : on descend jusqu'à "la plaine" avant de remonter vers la cité de l'espace en longeant la rocade. A ma grande surprise, on est à l'abri du vent et on traverse en fait une zone verte, très agréable. Les sensations sont bonnes, j'ai envie d'accélérer mais en grand sage que je suis, je garde mon allure ! Smile
Le passage au semi se fait pile poil dans les temps, je suis confiant, aucun signe de fatigue ou de crampes (que je redoute trop... Rolling Eyes ).
Au 31ème kilomètre, je suis toujours dans la course à mon exploit.
Depuis quelques kilomètres déjà, nous sommes "dans Toulouse", il y a pas mal de virages à négocier et autant de relances à s'imposer. Le parcours (est-ce juste une impression ?) devient aussi moins plat, il faut produire des efforts supplémentaires. Et puis surtout...ce vent !!
Je me souviens de 2 portions de 400 ou 500 m en faux plat montant avec vent de face... La sensation d'être cloué au sol... Un coup d’œil à la montre et un petit 12km/h s'affiche. Je sais que c'est le moment idéal pour craquer, pour laisser ces pensées négatives prendre le dessus. Je m'accroche, me dit que ça va sûrement redescendre un peu, qu'une portion abritée me permettra de me refaire...
En voyant les drapeaux "3h" s'éloigner inexorablement, je sais que c'est la fin...
Au 35 ème kilomètre, 2 minutes de retard...
Au 38 ème, 5 minutes de retard...Jusqu'à l'arrivée, j'estime avoir perdu environ 40 places en 4 kilomètres...
Les crampes arrivent, ça sent le roussi... J'ai envie de marcher, ça va plus du tout. Je m'arrête pour m'étirer une fois, puis deux fois...
Mon salut viendra par les encouragements reçus à ce moments là, les personnes que j'aime me donnent l'énergie de finir "honorablement"...
L'arrivée sur la place du capitole est grandiose, énormément de monde. Quelqu'un me crie : "enlève tes écouteurs!!". Effectivement, ça donne de gros frissons !
Je franchis la ligne en 3h11'42"...
Curieusement, je suis moins déçu que l'année dernière avec un temps moins bon... Je sais que ce parcours n'est pas propice à taper un gros chrono. Les encouragements, les regards reçus en fin de parcours m'ont permis de vivre de façon positive cette fin de course.
Comme dit Xavier : "un marathon avec objectif de temps adapté aux performances sur 10 ou semi, ça pique sévère !!"
J'ai perdu une bataille, mais pas la guerre !
J'ai déjà identifié quelques points à améliorer de ma préparation...
Pour l'instant : ne pas négliger la récupération, si importante dans notre vie de runner...
Je félicite tous les bipèdes valeureux qui ont bouclé ces quelques 42 kms... On en a chié, mais on l'a fait, on a tout donné ! Bravo Myriam, bravo les mecs !! Bravo aussi aux bipèdes alignés sur le 10 et sur le semi !
Un marathon, c'est beaucoup de préparation physique mais aussi une grosse part de mental. C'est donc forcément des discussions, des questionnements,...merci donc à toutes les personnes qui ont été là, pas loin de moi !




avatar
François
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 km, semi et marathon de Toulouse, dimanche 23 octobre 2016

Message par Alexandra B le Mar 25 Oct - 14:03

Bravo à vous tous !

Pour ma part, j'étais la seule Bipèdes aligné sur le 10km, mon premier que j'ai couru sous les couleurs de l'Association Cassandra contre la leucémie.
Première grande course pour moi. Je suis un peu sauvage et tous ce monde me stresse un peu d'autant plus que je suis toute seule, ne retrouvant pas les autres bénévoles de l'association présent sur la course.

Petit échauffement en bas du pont puis me voilà en place pour le départ juste derrière les militaires.
Le départ est lancé, on piétine un peu avant de pouvoir vraiment courir.
Je me sens bien même si je suis toujours un peu stressée. Toulouse n'est vraiment pas fait pour moi, je suis bien dans ma campagne de Montclar !
Cependant, quand je regarde ma montre, je vois que nous avons couru plus de 2km sans que je m'en rende compte ! Ça traine un peu pour moi, alors j'accélère. Quand je regarde à nouveau ma montre, nous sommes à 7km !
J'attends encore le 8eme km pour accélérer un peu plus... Je fais mon dernier km à environ 14km/h et gratte une place féminine sur le tapis rose du capitole ...
Je finis mon 10km en 54,21 (mon objectif étant de faire en moins de 55' )
J'ai eu peur de trop donner et d'avoir du mal à tenir la distance, du coup je serais rester à une allure que je maîtrise tout le long du parcours. Le vent n'aidait pas beaucoup mais ce fut une belle expérience...

J'ai attendu le passage de François et Myriam sur le marathon afin de pouvoir les encourager sur leurs derniers km.
Je m'excuse auprès des autres, je ne connais pas encore tous le monde. Il me semble avoir croisé Stéphane le matin sur le pont mais sans en être sure alors ne m'en veut pas si je ne t'ai pas dit bonjour...

Encore bravo aux Bipèdes marathoniens et à ceux présent sur le semi !
avatar
Alexandra B

Messages : 16
Date d'inscription : 30/06/2016
Age : 31
Localisation : Montclar de Comminges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 km, semi et marathon de Toulouse, dimanche 23 octobre 2016

Message par Stéphane B. le Mar 25 Oct - 14:21

Bravo François,
Effectivement il y avait quelques casses pattes notamment avant et après la prairie des filtres pour moi Shocked
Pour les frissons, je les ai eu tout le parcours dès qu'on criait mon prénom Very Happy
Comme m'a dit un copain, on se croyait en haut de l'Alpe d'Huez Very Happy

Bravo Alexandra,
Oui, on s'est croisé, tu montais vers le point de contrôle sécurité sur le pont, j'en descendais avec les collègues Wink


Dernière édition par Stéphane B. le Mar 25 Oct - 17:32, édité 1 fois
avatar
Stéphane B.

Messages : 35
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 37
Localisation : Roquefort sur Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 km, semi et marathon de Toulouse, dimanche 23 octobre 2016

Message par Alexandra B le Mar 25 Oct - 14:34

Excuse moi alors de pas t'avoir dit bonjour...
Mais n'hésite pas à m'interpeller quand on se croise ! Je suis un peu sauvage mais promis je ne mors pas lol! !
Je te reconnais facilement aux entraînements mais plus difficilement à l'extérieur....
avatar
Alexandra B

Messages : 16
Date d'inscription : 30/06/2016
Age : 31
Localisation : Montclar de Comminges

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 km, semi et marathon de Toulouse, dimanche 23 octobre 2016

Message par Olivier le Mar 25 Oct - 17:12

Cette année 2016, pour la dixième édition du marathon de Toulouse, il y avait de l'innovation avec l'arrivée d'un dix kilomètre et d'un semi, une fête complète de la course à pied avec en plus, un relai et une course handi-sport, bref de quoi donner l'envie de se retrouver les baskets aux pieds et de traverser Toulouse. Car c'était une autre innovation que de le faire à l'intérieur de la ville rose, et donc en début d'année à l'heure de mes prévisions de mon programme j'avais noté cette date, du 23 octobre, et comme j'ai un peu de difficulté pour établir une préparation marathon digne de ce nom, j'ai signé assez rapidement pour le semi. Bien entendu j'avais en tête de faire une bonne prépa et me lancer vers un chrono flirtant vers les 1h40'. J'avais oublié que cette année 2016 il y avait, un mois avant, l'Irréduc'Trail qui a pris beaucoup d'énergie et pas qu'à moi c'est sur. Donc lorsque j'ai vu que je n'aurai pas l'énergie de suivre Marie et Sébastien j'ai revu mes plans à la baisse et ai proposé mes services à Laure qui désirait passer sous les deux heures. Alors en ce dimanche 23 octobre j'ai effectué mon travail de meneur d'allure et je me suis régalé à me balader dans les petites rues et avenues de Toulouse, une visite complète et j'avoue que dans les conditions que j'étais j'ai apprécié le parcours de cette année. Au résultat Laure est passé sous les deux heures et moi sans préparation je fais deux heures piles avec un dernier kilo avec des jambes d'acier que robocop m'envierait.
 Pour le chrono, et bien ce sera....pour l'année prochaine, peut-être. J'en profite pour remercier Christian Legendre, Martine, Céline et Déborah pour leurs encouragements sur le parcours.
 Bravo Laure et merci pour ce dimanche.

Olivier

Messages : 22
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 57

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 km, semi et marathon de Toulouse, dimanche 23 octobre 2016

Message par François le Ven 18 Nov - 20:51

Et voici l'illustration de "effondrement..."



Une autre photo près de l'arrivée :

avatar
François
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 km, semi et marathon de Toulouse, dimanche 23 octobre 2016

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum