Marathon de Paris 2018

Aller en bas

Marathon de Paris 2018

Message par Cyril D. le Sam 14 Avr - 13:09

Nous voici le Jour J, mais avant ça, petit récapitulatif des faits qui m’ont amené sur cette journée magique !!!
3 jours après le Marathon de Paris 2017 et le suivi live de notre copine Sophie, nous voici donc inscrits sur ce qui sera pour moi un 1ier Marathon suite à environ 18 mois de course à pied et pour Aurélia son 3ième (Barcelone 2017 et Toulouse 2017)
L’année 2017 s’écoule gentiment (Irreductrail 28km, Templiers 37km, Hivernale des Templiers …) avec les Millepattes Carbonnais dans un premier temps puis de nouvelles rencontre au sein des Irréductibles Bipèdes de Cazères à partir de Septembre, puis vient le temps des 12 semaines de préparations que j’appréhende tout particulièrement car je fais partie des coureurs ayant du mal à accepter la rigueur psychorigide des plan d’entrainements !!!
Les 4 à 6 premières semaines se passent à merveille, puis entre météo très capricieuse et manque de motivation, je choisi finalement de suivre mon plan « au ressenti » en ne suivant que les grandes lignes de la prépa et en restant surtout à l’écoute de mon corps !
Les conseils avisés d’Olivier, Jean-Michel, Benoit et tout plein de copains ayant déjà pratiqué cette épreuve mythique du Marathon me rassurerons quand à ma façon d’aborder ces 42.195km…
Le weekend du marathon venu, nous voici donc partis avec ma chérie en direction de notre belle capitale ou la météo s’annonce excellente (9°C le matin et jusqu’à 20°C l’AM ).
Arrivé le vendredi, nous irons donc arpenter le salon du running durant 3 bonnes heures le matin afin de profiter des multiples stands tous plus intéressants les uns que les autres et récupérer les dossards et nombreux cadeaux obtenus avec notre inscription ou les applications liées à cet événement.
Le midi, une petite pause restauration rapide de veille de course que certains trouverons déplacée nous remontera le moral avant de retrouver les copains (Inès, Jérôme et leurs enfants) venu également pour le marathon et partir repérer les lieux du crime (départ/arrivée)
JOUR J … après un trajet en métro aux aurores en croisant un peu de viande saoule, me voici seul livré à une horde de futur marathoniens (ou pas !) , après avoir déposé mon sac aux consignes (Avenue Foch) et pris quelques photos sous l’Arc de Triomphe, me voici rendu dans mon SAS sur «  la plus belle avenue du monde ! » dans une ambiance difficilement descriptible par écrit, la majorité des coureurs semblent détendus et nous profitons des musiques entrainantes  et d’un clapping géant dans notre SAS de départ en guise d’échauffement !
Puis 8h50, le top départ est donné sur la première descente… « ne surtout pas partir trop vite ! »… L’avenue est heureusement très large et permet de ne pas se bousculer, jusqu’au pied de l’obélisque de la concorde ou une belle chicane fera ralentir notre troupeau !
Toujours un œil sur ma montre cardio…l’autre sur la route (il vaut mieux !) … je surveille donc mon allure afin que cela colle avec mon ressenti (je dois avant tout rester frais !) et reste donc entre 5min05 et 5min/km comme prévu depuis de longues semaines !
Le premier ravito (km6.5) « place de la Bastille » arrive très vite avec une tablée d’environ 100m alternant eau plate (bouteilles 50cl) / ravito solide / eau Plate, impossible donc de passer à côté sauf si vous le souhaitez vraiment ! … perso, mon plan ravito restera le même tout le long de la course … ( 1 bouteille d’eau pour se rafraichir immédiatement puis 1 morceau de banane + fruits secs puis une seconde bouteille d’eau pour boire sur environ 3km) et je n’en raterai aucun !
Entre chaque ravito (km7.5, km12.5, km17.5 ….) les Pompiers sont présents et assurent le refroidissement des moteurs avec des dizaines de bassines d’eau fraiches + 1 pompiers arrosant les coureurs avec la lance incendie ! ça fait trop de bien !!!
Le premier semi ne sera qu’une formalité avec une allure et de ce fait un chrono calé à la minute prêt sur mes objectifs…les choses commenceront à se compliquer aux alentours du km27, ou un léger de premières douleurs musculaires me feront ralentir le pas et marcher quelques instant… le plus difficile arrive ensuite, avec les quais de Seine où une succession de montée/descente (montagnes russes à pied !) me rappellerons à l’ordre, les 3 sorties de tunnel sont toutes plus raides les unes que les autres et cassent ainsi très fortement les jambes, j’en profiterai donc pour faire un peu de tourisme et prendre ainsi quelques photos (selfie avec notre copine « la dame de fer » puis un petit selfie devant le légendaire « Mur du 30 » histoire de narguer cette endroit hantant tous les marathoniens !
Une fois sorti de cette partie casse-pattes, le Boulevard Suchet au km33 nous réserva également sa petite surprise, avec une montant nous semblant interminable mais pourtant si courte (environ 750m !) ou énormément de coureurs marcherons avant la fin de l’ascension, mais le mental reprenant le dessus, et souhaitant finir sous les 4h de course, je me suis fait violence en relançant la machine dès notre entrée dans le bois de Boulogne au km35.
Sur les bas-côtés, 2 coureurs à l’agonie m’ont marqué et m’ont rappelé l’importance de l’entrainement et des ravito, le premier coureur en grande détresse fut un homme allongé à terre hurlant de douleur entouré de 5 ou 6 secouriste au km35, le deuxième quelques centaines de mètre plus loin était évanoui le long d’un lampadaire et se prenant quelques claques par un secouriste afin de le réveiller… il était à cet instant formellement INTERDIT pour moi de me retrouver dans cet état !!!
Les derniers 5km s’enchainent très vite, l’ambiance y est de plus en plus festive, les encouragements de plus en plus forts et je me surprends à avoir un second, troisième …. ou peut-être quinzième souffle  me permettant de tenir une allure entre 5min/km et 5.50/km me permettant ainsi de rallier l’arrivée sous la barre symbolique du 4h… dans ces même 5km, je trouverai de nombreux coureurs à bout de force marchant ou titubants que nous serons quelques-uns à essayer de relancer par des encouragement et petite tapes dans le dos (« esprit traileur » quand tu nous tiens ! ) certains redémarrerons, d’autre pas, j’espère au moins qu’ils finirons ce marathon si emblématique !
Dans l’avant dernier Rond-point au km41, je trouverais un coureur aussi heureux que moi de finir ce marathon avec qui nous encouragerons les spectateurs à applaudir, ce km de la Route de Suresnes nous amènera sur le dernier rond-point donnant sur l’avenue Foch et son arrivée à 300m, nous lancerons ici une accélération ou un troisième coureur nous rejoindra et me dira « c’est toi qui m’a relancé tout à l’heure, merci ! », de quoi me motiver encore plus à finir ensembles sur une belle allure ( moins de 4min/km ), nous passerons la lignes ensembles en se tapant dans la main et se félicitant mutuellement…
Mais le parcours ne s’arrête pas là, car il reste toute l’avenue FOCH à remonter pour récupérer Tee-shirt finisher, médaille, ravito de fin de course, sac dans la consigne et remonter ainsi jusqu’à la sortie à l’Arc de Triomphe !
Ayant 2h à perdre pour attendre Jérôme G. puis à nouveau 1h pour attendre Aurélia partis tous les deux sur des SAS supérieurs, je n’avais donc comme autre choix que de faire bronzette au milieu des milliers d’autre marathoniens se reposant au milieu de l’avenue !
Le temps d’échanger avec les multiples copains me félicitant et suivre en live mes 2 autre compagnons de Marathon, Jérôme me rejoint ensuite, fier d’avoir bouclé ce Marathon puis nous attendrons Aurélia, qui mis toutes ces forces pour boucler ce marathon malgré un mal de dos chronique jusqu’à s’écrouler de fatigue a peine la ligne d’arrivée franchie , les secouriste la prendrons immédiatement en charge de peur qu’elle se soit blessée…heureusement, plus de peur que de mal et nous repartirons ensuite ensembles pour récupérer son tee-shirt finisher et sa médaille plus que mérités après avoir conjuré le sort du Marathon de Toulouse 2017 sur lequel elle a dû abandonner au 38ième KM
Après une courte pause à notre appartement, le petit resto d’après course avec les copains était donc un moment indispensable pour sceller ce weekend inoubliable !

Pour conclure, je conseille à tout bon coureur qui hésite à faire un marathon historique de s’aligner sur celui-ci, mais attention à 2 choses… les multiples montées impose un certain niveau physique et il est indispensable de travailler le « temps de soutiens » au moins 1 année précédant son premier marathon ! Tout cela dans le but de profiter un maximum de ce qui sera sans aucun doute une des plus belle course de votre vie !

Maintenant, place à mes prochains objectifs :
- 9/06/2018  Gavarnie Trail SKYRUNNING (25km/2000D+)
- 01/12/2018  Saintelyon 65ième Edition (81km/2100D+)
- 02/2019  Forest Trail 42km
- 04/2018  Citadelles (70km/3500D+) avec ma chérie !!!
- 06/2018  UTPMA (105km/5000D+) également avec ma chérie !
- 2019 ou 2020  Trail des Templiers (76km) et GRP été ULTRA (160km/10000D+)


https://www.relive.cc/view/1496285229

Cyril D.

Messages : 19
Date d'inscription : 15/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marathon de Paris 2018

Message par François le Mar 17 Avr - 22:55

Superbe récit et très jolie vidéo !
Tu nous fait vivre la course comme si on avait couru à tes côtés !
Je sais donc ce qui m'attend en 2019 ! Wink
Bonne recup à tous les 2 !
avatar
François
Admin

Messages : 287
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marathon de Paris 2018

Message par Cyril D. le Mer 18 Avr - 5:36

Tu va te régaler sur ce marathon avec une ambiance de folie !
J'en déduis donc que tu t'alignera pas sur le Citadelles 70km !?

Cyril D.

Messages : 19
Date d'inscription : 15/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marathon de Paris 2018

Message par François le Jeu 19 Avr - 13:41

Si j'ai bien calculé, il y a aura une semaine pour récupérer entre les 2, alors... Twisted Evil
Visiblement, d'après ce que tu écris, compliqué de faire "un chrono" à Paris... Alors peut-être qu'il faut envisager de le faire en dedans et de profiter du lieu et de l'ambiance.
Une semaine plus tard je ferai aussi les citadelles, soit en pacer sur le 24 km (hein Caro ? Wink ), soit en touriste un peu drogué sur le 70 km...
avatar
François
Admin

Messages : 287
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marathon de Paris 2018

Message par Cyril D. le Jeu 19 Avr - 17:22

Salut,
Si tu t'en sent capable du citadelles 70km, on a de toute façon prévu de le faire "a la cool" avec Aurélia en vue de notre UTPMA 105km/5000D+ vers le 15 juin suivant (tout juste 2 mois après)
UTPMA sur lequel nous avons déjà prévu d'être 3 bipèdes visant a devenir Ultra-traileur !
Tu y serait le bienvenu également si le coeur vous en dit toi et Caro !
Il y a aussi de plus petite distance pour Caro si jamais ...
www.utpma.fr

Cyril D.

Messages : 19
Date d'inscription : 15/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marathon de Paris 2018

Message par François le Sam 21 Avr - 15:27

C'est plutôt vers le GRP que je lorgne... Wink
avatar
François
Admin

Messages : 287
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marathon de Paris 2018

Message par Cyril D. le Sam 21 Avr - 17:15

Le GRP 80km ou GRP Ultra (170km) ?!
On prévois de faire le GRP Ultra (170km/10000D+) pour 2021 avec Aurélia et Michaël DAVID

Cyril D.

Messages : 19
Date d'inscription : 15/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marathon de Paris 2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum