Festival des Templiers 2017 - Marathon du Larzac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Festival des Templiers 2017 - Marathon du Larzac

Message par Cyril D. le Mar 24 Oct - 20:25

Marathon du Larzac 2017 / Festival des Templiers
37km / 1540D+

Voici mon échéance annuelle arrivée, cette année 2017, après un début en course à pied fin Aout 2016 ou j'arrivais à peine à faire 3km sans m'arréter, je m’étais donné comme objectif de tester mon endurance afin de pouvoir envisager des objectifs plus ambitieux dans les années a venir…

Nous voici donc arrivée à ce weekend tant attendu avec Julien, Hélène et Vanessa.
Nous prenons donc la route pour Millau avec Hélène, Julien et notre plus grande Fan Adèle ( à peine plus d’un an !) le jeudi AM afin de retirer nos dossards dès notre arrivée sur un salon des Templiers à la hauteur de sa réputation…organisation millimétrée, ambiance de dingue et exposants de tous horizons ! Puis irons rejoindre nos quartier chez nos hôtes du jour qui nous accueillerons soigneusement dans leur belle maison.
Ma nuit d’avant course sera courte car j’essayerai de refaire ma stratégie de course dans tous les sens et notre petite supportrice un peu malade ne nous laissera malheureusement que peu de répit pour nous reposer ( ce n’est évidemment pas de sa faute, car elle est malade !)
Réveillé dès 3h30, nous n’aurons donc pas de mal à nous préparer avec Julien avant de rejoindre notre navette prenant son départ à 2km à pied (petit échauffement !)
Notre bus nous emmènera donc au village de Montredon (fief de José Bové) ou environ 400 traileurs prendrons le départ à 7h
Les organisateurs commenceront à faire chauffer l’ambiance dès 6h45 à coup de musiques bien rythmées et le départ nous sera enfin donné entre les fumigènes rouge et salves d’applaudissements des spectateurs venus en nombre dans ce petit village
Notre troupeau s’étalera sur plusieurs centaines de mètres durant quelque km, cela donnant une magnifique guirlande lumineuse dans les plateaux du Larzac durant lesquels Julien et moi remonterons tranquillement quelques places… je rappel à ce moment-là à Julien ma stratégie de course car le plus dur est évidemment à venir à partir du 28ième km avec une montée d’environ 3km/500D+
Ma stratégie de course est donc la suivante, sachant que les 28 premiers km représente l’équivalent de l’irréductrail (28km/700D+) réalisé 1 mois auparavant, il est donc indispensable d’arriver à peu près frais à la fin d’un irréductrail !!!
Les premiers km nous emmènerons jusqu’à notre premier ravitaillement ultra garni au km10, jusqu’à cet instant, tout se passe merveilleusement bien, les sensations sont présentes, les relances peuvent se faire sans encombre et les paysages découverts depuis le levé du jour nous donnent une pèche d’enfer !!! Les choses sérieuses commencent gentiment à apparaitre et un premier coup de mou se fait sentir vers le km20 avec une baisse de régime et un léger gène gastrique dû à ma boisson énergétique ! Je ralentirai donc le rythme à cet instant et laisserai revenir la forme au bout d’1 ou 2 km… Julien ayant eu une douleur à la hanche à ce même moment, nous resterons donc ensembles pour repartir sereinement ensuite.
Nous nous retrouverons ensuite en compagnie de 2 autres Toulousains pour partager les magnifiques paysages surplombant les gorges de la Dourbie et y prendre quelques photos souvenirs.

Les monotraces glissantes dues aux pluies de la veille longeant ce panorama sont légèrement en dévers et parsemés de racines ou autres pierres roulantes, ce qui nous impose une prudence de chaque instant !
Notre ballade sur les plateaux du Larzac se finira avec une redescente vers le point d’eau du 28ième km au village de Massebiau durant laquelle je prendrai plaisir à suivre un coureur local m’indiquant les petits secteurs sympathiques, ses différents records sur la difficulté à venir (37min pour l’ascension jusqu’à la Cade puis 30min jusqu’à l’arrivée finale) tout en prenant plaisir à courir ensembles jusqu’au point d’eau . Là, je viderai l’intégralité de ma boisson énergétique pour la remplacer seulement par de l’eau et y attendrai Julien 2 ou 3 minutes avant de déplier mes bâtons et indiquer à Julien mes intentions pour ces 10 derniers km (monter ces 3km/500D+ sans se cramer pour garder de la lucidité pour la dernière descente technique)
Nous voici donc parti pur une montée qui est à la hauteur de nos attentes ! Nous y trouverons 2 ou 3 traileurs à terre que nous essayerons de relancer à nos côtés pour arriver enfin au ravitaillement de la Cade en 50 minutes ou nous serons accueillis dans une immense bergerie abritant un ravitaillement gargantuesque !!!



Nous repartirons de là bien requinqués pur affronter les 6 derniers km en empruntant un sentier large et peu dénivelé sur environ 2km pour enfin arriver sur la grosse descente technique tant attendue… à cet instant, la nature m’impose de m’arrêter quelques minutes ou je laisserai partir Julien et un groupe de 3 autres coureurs précédemment rencontrés, je profiterai de cet arrêt pour ranger convenablement mes bâtons, sortir mon magnifique maillot des irréductibles Bipèdes de Cazères et repartir ainsi avec la ferme intention de rattraper mon groupe de coureur, autant vous dire que j’ai allumé un peu dans cette descente ou plus d’un coureur préfèrera me laisser passer en me voyant arriver !!! Juste le temps d’une petite photo souvenir à l’entrée de la grotte du hibou par le photographe officiel ave mon maillot de Bipèdes et je continuerai de dévaler cette descente glissante, parsemée de racine et autres pierres glissante ou roulantes (voir les 2 !), très vite, je retrouverai Julien et 2 coureurs rencontrés plus haut, ces 3-là me laisserons passer à la mon allure, je continuerai donc à prendre un pied de dingue jusqu’au ralentissement de la pente à environ 1km de l’arrivée ou je m’arrêterai afin d’attendre mon super partenaire durant tout cette course (Julien), car je n’imagine pas arriver sans lui après une telle course !
Nous trottinerons donc ensembles jusqu’à l’arrivée ou j’aurai le plaisir de pouvoir partager une arrivée avec une égalité parfaite en 158ième position sur 400 participants en 5h31 et 10sec avec mon pote Julien !!!

La trace sur Garmin https://connect.garmin.com/modern/activity/2148318571
Le montage vidéo du tracé https://www.relive.cc/view/1238722410

Si je dois résumer mon weekend aux templiers :
Une organisation au top !
Un parcours fantastique ou je n'ai aucun mal a dire que nous n'avons absolument pas vu le moindre bitume !
Des cadeaux à la hauteurs de la réputation de cet événement (tee-shirt trail de bonne qualité mis pendant ce trail, calendrier 2018 avec de magnifiques photos reprenant les passages que nous avons arpenté, un coupe-vent sans manche "Finisher", une belle médaille, des revues...)
Des paysages à couper le souffle, des ravitos énormes !!!
Tout y était pour profiter un max de ce somptueux Festival des Templiers !

Sans oublier un weekend de course à pied de dingue !!!
Jeudi soir, Sophie s'elancait sur sa diagonale des fous
Vendredi et samedi, j'étais au festival des templiers pour courir et encourager des ami(e)s tout en gardant un oeil et encourageant ladite Sophie sur sa Diagonale des Fous jour et nuit.... qu’elle clôturera en 55h !!!
Puis Dimanche, au tour d'Aurélia sur le Marathon de Toulouse et Jérôme et sa team de mousquetaires sur le relais ainsi que d'autres irréductibles Bipèdes sur 10, semi ou marathon !!!
Vivement le taf lundi pour enfin se reposer !!!

Cyril D.

Messages : 5
Date d'inscription : 15/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum