Grand raid des Pyrénées 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grand raid des Pyrénées 2015

Message par François le Mar 10 Nov - 10:04

VOICI LE RÉCIT FAIT PAR XAVIER T. RÉCUPÉRÉ SUR LE SITE DES BIPÈDES

Salut à tous,
J'étais pas encore bipède à la fin août mais je voulais vous faire partager ma grande aventure lors de ce GRP 120km baptisé à juste titre le Tour des Cirques : des ampoules, de la sueur et des larmes!

Cela fait 2 ans que j'ai attaqué le "long" avec pour objectif (aujourd'hui abandonné pour de multiples raisons) l'UTMB et ses 168km.
J'avais réalisé le GRP 80 à deux reprises en 2013 et 2014 en environ 16h30 les deux fois pour une 350ème place, et la Grande course des Templiers en 2014 également.

J'ai donc décidé de monter sur du plus long, me frotter réellement à l'ultra, aller taquiner petit à petit la limite de mon corps. Le plan était simple : de la borne, de la borne et encore de la borne pour attaquer le GRP 120 et ses 7400+ et 8400-.
En 5 mois, 1250km et 40000 de dénivelé positif et autant de temps en moins avec la famille ou au boulot Smile

Je savais que j'atais capable de faire une "perf" ce jour là car tout était réuni : les jambes, le bide, la tête, mon père qui faisait l'assistance et Laetitia ma femme qui devait me faire faire les 12 derniers km.

Il faudrait 4000 signes de plus pour vous résumer ces 24h55' de course, tous ces coureurs en pleurs aux ravitos, Laurent Brochard abandonner au km 76 en vomissant tout ce que son estomac avait pu avaler alors qu'il a mené la course pendant une bonne période.
C'était la première fois que j'ai attrapé des ampoules en course, et tant qu'à faire c'était au km 8!!! juste après la première descente, très mauvais choix de chaussures... les minimalistes et les pansements hydrocolloides m'ont sauvé la vie (ou ma course c'est au choix). Presque un mois plus tard mes pieds ne s'en sont toujours pas remis...
C'était ma première nuit entièrement dehors à courir, enfin surtout à marcher en essayant de ne pas tomber.
C'était mes premières hallucinations au petit jour, on sait tous que ça arrive, on a tous une connaissance à qui c'est arrivé, mais je vous garanti que de "voir" des bénévoles/arbres/balises vous dire bonjour tous les 200m, que "d'entendre" les batons d'un coureur faire clac clac clac alors qu'il n'y a personne, ça fait très très bizarre.

J'aurais du mal à exprimer ma gratitude envers mon père qui a supporté mon humeur épouvantable tout au long de la course alors qu'il a fait 320km et 11 cols de montagne en voiture, une looooongue nuit blanche pour me ravitailler en m'encourager; et envers ma petite femme (nouvelle bipède) que j'ai copieusement envoyé balader pendant les presque 2 heures de la dernière descente. Elle pourra vous parler de ma parano de me faire "rattraper" par une concurrent alors que personne n'était en vue, le coureur suivant étant à 17 minutes derrière moi....

Au final, une incroyable 23ème place au scratch malgré tous les pépins, 24h55' de course, près de 400 abandons ou mises hors course sur environ 700 inscrits, un malaise à l'arrivée, une grosse déshydratation mais des souvenirs plein la tête.

Promis le long, j'arrête! (pour le moment)
avatar
François
Admin

Messages : 267
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum